3 possibilités de diversifier ses placements

De nombreux investisseurs se demandent actuellement s’il est judicieux d’investir dans des placements alternatifs. Les produits boursiers classiques tels que les fonds d’investissement et les actions sont en effet loin d’être les seuls dans lesquels les investisseurs privés peuvent investir. 

Dans cet article, nous vous présentons trois possibilités d’investissement alternatif afin de diversifier votre portefeuille.

Pourquoi investir dans des placements alternatifs ?

Il convient de préciser d’emblée que les placements alternatifs ne remplacent pas complètement les possibilités de placement classiques, mais qu’ils doivent simplement les compléter. Avec plusieurs classes d’actifs différentes dans le portefeuille, celui-ci peut être mieux protégé contre les fluctuations.

Si vous n’investissez que dans des actions ou des fonds d’investissement, vous avez probablement déjà constaté qu’un climat boursier généralement négatif se répercute de manière négative sur votre portefeuille, quel que soit le type de titres dans lequel vous avez investi. C’est surtout dans de telles phases de ralentissement conjoncturel que les possibilités d’investissement alternatives peuvent stabiliser la valeur globale d’un portefeuille.

Contrairement à l’idée reçue selon laquelle l’investissement dans des classes d’actifs alternatives ne vaut la peine que pour les investisseurs institutionnels et non pour les investisseurs privés, nous pouvons vous dire que c’est loin d’être le cas.

Lorsque l’on pense aux actifs alternatifs, on pense peut-être aux hedge funds ou aux investissements dans le secteur du private equity, où l’on ne peut « participer » que si l’on investit des sommes très importantes. Mais il existe aussi de nombreuses possibilités d’investissement alternatif pour les investisseurs privés, dans lesquelles on peut investir même avec de petites sommes.

Placement alternatif #1 : Matières premières

Une bonne façon de protéger son portefeuille contre les hausses d’inflation est d’investir dans les matières premières. Il s’agit notamment des métaux (précieux, blancs ou industriels), des céréales, du café ou du pétrole brut – pour n’en citer que quelques-uns.

Alors que l’évolution des prix des métaux blancs ou industriels est souvent synchronisée avec celle des actions des secteurs dans lesquels ces matières premières sont transformées, ce n’est pas le cas pour les métaux précieux.

L’or, en particulier, a tendance à évoluer positivement dans les phases de hausse de l’inflation. En effet, l’or est toujours considéré comme une monnaie de crise et comme résistant à l’inflation. De nombreux investisseurs l’ajoutent donc à leur portefeuille pour le stabiliser.

Les prix du pétrole brut et des denrées alimentaires enregistrent également une évolution plus importante des cours lorsque l’inflation augmente. Les consommateurs constatent cette évolution lorsqu’ils font le plein d’essence ou leurs courses : c’est plus cher. Pour les investisseurs, cela signifie toutefois un meilleur rendement.

Placement alternatif #2 : cryptomonnaie

Loin de la réputation de monnaie pirate, la cryptomonnaie est devenue ces dernières années une possibilité d’investissement alternative très appréciée. Les cryptomonnaies, comme le bitcoin ou l’éther, sont surtout intéressantes pour les investisseurs ayant un profil de risque plutôt spéculatif.

L’évolution des cours des cryptomonnaies est très volatile et difficile à prévoir. Les monnaies moins connues, en particulier, ont tendance à connaître de très fortes variations de cours – à la hausse ou à la baisse. Cela offre aux investisseurs axés sur le risque la possibilité de prendre des bénéfices en n’investissant que sur une courte période dans une monnaie donnée. L’observation régulière de l’évolution des cours est toutefois obligatoire dans le cadre de cette stratégie.

Ceux qui s’intéressent davantage à la stabilité et souhaitent détenir une cryptomonnaie à plus long terme ont intérêt à se concentrer sur les grandes monnaies connues comme le bitcoin ou l’éther. Il convient toutefois de noter que le cours de ces dernières peut également être fortement à la baisse.

Placement alternatif #3 : crowdlending

Une possibilité d’apporter de la stabilité à son portefeuille est d’investir dans des prêts crowdlending. Ceux-ci sont de plus en plus populaires, tant auprès des emprunteurs privés que des entreprises. C’est pourquoi il existe aujourd’hui de très nombreuses plateformes de crowdlending. Certaines de ces plateformes – dont neocredit.ch – octroient exclusivement des crédits aux entreprises et non aux particuliers.

L’avantage d’investir dans des crédits aux entreprises réside dans le fait que les investisseurs peuvent investir une somme plus importante, car les montants des crédits à financer sont plusieurs fois plus élevés que ceux des crédits privés.

Si l’on investit dans un crédit crowdlending, on est remboursé au prorata de la durée de la phase de remboursement, plus les intérêts. Le montant des intérêts est connu à l’avance, de sorte que l’on sait exactement quel sera le rendement pendant cette période. Ces paiements mensuels peuvent contribuer à compenser les fluctuations du portefeuille et même à augmenter son rendement global.

A quoi faut-il faire attention lorsqu’on investit dans des classes d’actifs alternatives ?

Comprendre le fonctionnement des actifs

Comme pour les possibilités d’investissement classiques, il convient de s’informer très soigneusement sur le produit avant d’investir dans des placements alternatifs. En effet, si l’on ne comprend pas le fonctionnement, on risque de se retrouver avec un actif sous-optimal dans son portefeuille, qui générera dans le pire des cas une perte totale.

Si vous souhaitez par exemple investir directement dans des matières premières (et non indirectement via un fonds de matières premières), vous devez vous familiariser avec le fonctionnement des contrats à terme et des opérations à terme.

Lors de l’investissement dans la cryptomonnaie, il est important de choisir une plateforme fiable qui, dans le meilleur des cas, est soumise à une autorité de surveillance financière européenne et contrôlée par celle-ci.

Certaines plateformes ne proposent pas directement d’investir dans la cryptomonnaie, mais uniquement des CFD (Contracts for Difference). Cela signifie que l’on n’y achète pas de cryptomonnaie, mais que l’on spécule sur la baisse ou le recul des cours d’une monnaie donnée. Cela peut certes entraîner de gros bénéfices, mais aussi de grosses pertes. Il est donc indispensable de comprendre dans quoi on s’engage.

L’actif doit correspondre au profil de risque de l’investisseur

En fonction de votre profil de risque, le placement alternatif doit être adapté. Si vous êtes plutôt conservateur et que vous souhaitez stabiliser votre portefeuille avec un placement alternatif, vous ne devriez investir que dans des produits qui peuvent garantir cette stabilité jusqu’à un certain point.

Dans le cas contraire, si vous investissez dans des formes de placement risquées, de fortes fluctuations de cours pourraient vous causer des nuits blanches. L’important est que vous vous sentiez à l’aise avec le placement, sinon vous remettez constamment votre décision en question.

Si vous êtes de nature plutôt spéculative et intéressé par des rendements élevés, vous pouvez également ajouter à votre portefeuille des classes d’actifs alternatives qui présentent des risques plus élevés et moins de stabilité.

Le caractère spéculatif de votre portefeuille est laissé à votre appréciation. Toutefois, même les investisseurs spéculatifs n’ont rien à perdre à avoir l’un ou l’autre actif dans leur portefeuille qui assure la stabilité – car la diversification, c’est justement cela: répartir les risques pour éviter la perte totale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :