Le début de l’année s’accompagne souvent de bonnes résolutions, par exemple en matière de placements. Pilier 3a, immobilier, actions, métaux précieux ou encore investissements dans l’économie locale : les moyens de se constituer un « bas de laine » ne manquent pas. Découvrez 5 placements privilégiés et attractifs en Suisse.

Le pilier 3a 

Une étude de moneyland.ch le montre : placer dans le troisième pilier est très fréquent en Suisse. Plus d’un suisse interrogé sur deux déclare avoir cotisé pour se constituer un compte d’épargne 3a. L’importance des montants placés et la proportion d’investisseurs est toutefois dépendante du niveau de fortune et de l’âge. Ainsi, 38% des épargnants disposant d’une fortune plafonnant à CHF 20’000 ont investi dans le troisième pilier. Ils sont plus de 50% parmi ceux ayant un niveau de fortune compris entre CHF 20’000 et CHF 50’000. Par ailleurs, si la part des jeunes et des seniors qui ont effectué ce placement est moins importante, celle des 26 – 49 ans atteint les deux tiers. L’intérêt pour le pilier 3a est dû aux conditions fiscales attractives qu’il permet. 

L’immobilier 

Avec près de 41% de propriétaires parmi les interrogés par moneyland.ch, pour les suisses, investir “dans la pierre” est toujours considéré comme une valeur sûre, malgré les prix élevés de l’immobilier. Ce taux s’explique car l’étude prend en compte l’investissement nécessaire à l’achat la résidence principale. Il atteint près de 67% pour les interrogés disposant d’au moins CHF 500’000. L’étude souligne également une forte corrélation entre l’âge et la proportion de propriétaires. Impliquant des montants considérables, ces investissements sont majoritairement effectués par les seniors. Plus de 50% des personnes entre 50 et 74 ans sont propriétaires.

L’or 

L’or et les métaux précieux sont fréquemment considérés comme des valeurs refuges, car ils fluctuent peu. Une seconde étude, menée par l’Université de St. Gall, confirme celle de moneyland.ch à ce sujet. En effet, pour 48% des sondés, l’or apparaît comme une forme privilégiée de placement. Plus d’un quart d’entre eux en a déjà acquis au moins une fois. Cela fait du métal jaune un des investissements favoris des suisses, tout particulièrement ceux qui appartiennent à la catégorie des 40 – 69 ans.

Les actions

Les placements sous forme d’actions sont relativement courants en Suisse : 39% des interrogés disent en posséder. Il s’agit plus souvent d’hommes que de femmes. En comparaison avec d’autres types de placements, la proportion de détenteurs d’actions est cependant plus faible, car cet investissement est plus risqué, les actions pouvant fluctuer.

Les PME et le crowdlending

Le crowdlending est une forme de prêt relativement récente, qui permet à un grand nombre d’investisseurs privés de financer des projets. Or, actuellement, les PME suisses recherchent de plus en plus souvent des solutions de financement, car la palette des services proposés par les banques ne correspond pas toujours à leurs besoins. Les alternatives telles que le crowdlending permettent de répondre à cette demande en facilitant l’accès aux ressources financières. Celui-ci permet, d’autre part, aux particuliers de contribuer au développement économique grâce à leurs investissements, tout en bénéficiant de rendements attractifs. Neocredit.ch est la plateforme de crowdlending dédiée aux PME suisses qui permet d’effectuer ce type de placement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :