Crowdlending: de quoi s’agit-il ?

Crowdlending 1×1

Le crowdlending, également nommé peer-to-peer lending, permet à un grand nombre d’investisseurs privés (crowd) de financer des projets d’entreprises ou de particuliers. Cela se déroule ainsi: un emprunteur effectue une demande de financement à une entreprise de crowdlending (il s’agit souvent d’une plateforme en ligne). Afin de décider si elle soumet le projet aux investisseurs privés, elle analyse la solvabilité de celui-ci et détermine le niveau de risque qu’il représente. Le risque est un des principaux facteurs déterminant le taux d’intérêts qui rémunérera le projet. Si la décision est positive, le projet est mis en ligne sur la plateforme afin d’être financé.

Les particuliers, tout comme les investisseurs institutionnels, peuvent alors investir dans le(s) projet(s) de leur choix pendant une durée déterminée. Si à l’issue de cette période,  le prêt est entièrement financé, le montant est transféré directement à l’emprunteur. 

L’emprunteur doit, à partir de ce moment, rembourser la somme avec intérêts aux investisseurs. En général, les remboursements sont effectués mensuellement. L’ensemble du processus, depuis la demande de prêt jusqu’au dernier remboursement, est géré par l’entreprise de crowdlending. L’ensemble du processus s’effectue généralement en ligne, via la plateforme.

Schéma: fonctionnement du crowdlending. En Suisse, le marché du crowdlending a progressé de 40% en 2018 et 3290 prêts ont été négociés avec succès.

Crowdfunding et crowdlending

Le crowdfunding et le crowddlending sont deux moyens réaliser un projet grâce à de multiples participations. Dans le cas du crowdfunding, plus connu, le montant est fixé par les donateurs. Souvent, ils reçoivent ensuite une récompense symbolique en échange de leur soutien. Si, par exemple, un groupe de musique collecte de l’argent pour un nouvel album, le donateur recevra le nouveau CD en remerciement du montant donné. En revanche, dans le cas du crowdlending, l’investisseur reçoit le remboursement du montant, auquel s’ajoutent des intérêts.

Le crowdlending en Suisse

Sur le marché crowdlending, on distingue trois types de prêts : le consumer crowdlending (forme de crédit à la consommation pour les particuliers), le business crowdlending (crédits aux entreprises) et le real estate crowdlending (crédit correspondant à des créances hypothécaires). neocredit.ch s’adresse exclusivement aux petites et moyennes entreprises (PME) suisses. Avec 51% du marché, le segment des entreprises est le plus important en Suisse. En 2018, ce segment a progressé de 20% et a généré 134 millions de francs suisses. 

En Suisse, le montant moyen des crédits accordés aux entreprises est de CHF 300’000. Les raisons pour lesquelles une entreprise effectue une demande de prêt sont très diverses, allant du financement d’un projet particulier, à un financement de la croissance, en passant par un besoin de liquidité. 

En moyenne, les prêteurs investissent CHF 17’000. Toutefois, étant donné qu’un prêteur investit souvent dans plusieurs projets en même temps, les montants peuvent varier.

Une alternative aux banques

Souvent, dans le cadre du prêt participatif, un organisme de paiement en ligne indépendant, traite généralement toutes les transactions. neocredit.ch passe par LemonWay. Lorsqu’un projet est complètement financé sur la plate-forme de crowdlending, l’organisme de paiement transfère les fonds directement à la PME.

De ce fait, pour les entreprises, se financer par le crowdlending est une alternative rapide, simple et complémentaire aux services proposés par les banques. Ces dernières peuvent également être moins rapides ou ne pas accepter de financer certains projets.

Source: https://blog.hslu.ch/retailbanking/files/2019/05/Crowdlending-Survey-2019_DE_web-1.pdf


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :